CHER À VÉLO : UNE PISTE CYCLABLE EN PROJET

veloDans le cadre du Cher à Vélo, la com­mune de Véretz demande officiel­lement l’aménagement d’une piste cyclable le long de la RD85 entre le bourg et la gare Montlouis-Véretz.

Les élus de Véretz participent régulièrement aux réunions de travail organisées en vue de l’élaboration du schéma d’aménagement du projet de Cher à Vélo. À ce jour, le choix d’iti­néraire qui se profile tant pour des raisons techniques que de rapidité d’exécution entre Azay-sur-Cher et Véretz se situe coté rive droite. Reste en suspens le choix de la liaison entre ce tracé et la gare de Montlouis-Véretz, liaison demandée par la Région Centre afin de favoriser la complémentarité des modes de transport train et vélo.

En effet, la dernière version proposée par le cabinet d’étude en charge de l’élaboration du projet propose cette liaison, non pas le long de la RD85 depuis Véretz, ni de la RD82 depuis Azay, mais à travers la plaine du Cher depuis un point situé à proximité du barrage du Roujoux pour rejoindre un point situé entre les gares de Montlouis- Véretz et d’Azay. Les élus de Véretz se sont opposés fermement à cette proposition de tracé en réunion de travail, et par courrier aux présidents de la Région Centre-Val de Loire et du Conseil Départemental co-organisateurs du pro­jet de Cher à Vélo. Cette liaison par piste cyclable entre le bourg et la gare nous paraît essentielle pour assurer la sécurité des nom­breux cyclistes qui empruntent la RD85 au quotidien. Cette piste cyclable le long de la RD85 est inéluctable tellement le besoin est évident. Réaliser deux liaisons à moins de 3 km l’une de l’autre, au-delà du fait que celle demandée par la commune de Véretz le long de la RD85 serait par conséquence retardée de plusieurs années, nous apparaît comme un gaspillage des fonds publics, alors qu’une seule réalisation permettrait de répondre aux deux objectifs recherchés.

La décision finale doit être prise d’ici la fin de ce mois. Elle vous sera communiquée, ainsi que le planning de réalisation des travaux envisagés pour 2018/2019.

________________________________________

Haut de la page

DÉPLACEMENT DE LA LIMITE D'AGGLOMERATION ET LIMITATION DE VITESSE À 50 KM/H

140013 BDAfin de renforcer la sécurité et de simplifier les limitations de vitesse sur la RD 85 depuis le Hors Duel jusqu’à l’entrée de ville, le Conseil départemental, à la demande de la commune, a instauré deux limitations de vitesse : 50 et 70 km/h. Cet ajustement a été effectué dans un souci de lisibilité et de cohérence pour la vitesse des automobilistes.

En effet, après analyse par le Service territorial d’aménagement (STA) du Département, la limite d’agglomération de Véretz a été déplacée au droit de l’entrée d’agglomération « Le Hors Duel – La Vitrie » et se trouve désormais à hauteur du chemin de la Bourderie. Ainsi, la vitesse est limitée à 50 km/h en direction du bourg de Véretz.

Par ailleurs, une limitation de vitesse à 70 km/h au lieu-dit « Le Hors-Duel » jusqu’au lieu-dit « Le Fouteau », en limite de la commune, a été mise en place.

Pour finir, un panneau de rappel 50 km/h a été installé le 12 décembre 2016 par le STA conformément aux rappels déjà présents au niveau du lieu-dit « Le Hors-Duel ».

________________________________________

Haut de la page

UNE borne de REcharge pour véhicules électriques et hybrides

IMG 0050Le 3 juillet 2016 à l'occasion de la Fête des Berges, Danièle GUILLAUME, maire de Véretz, a coupé le ruban inaugural de la borne de recharge destinée aux véhicules électriques et hybrides. Située rue des Isles, elle comporte 2 points d'alimentation.

Cette installation répond à l'objectif de la loi "Grenelle 2" qui prévoit de multiplier les points d’alimentation des véhicules électriques. Le SIEIL accompagne l’installation de 276 bornes de recharge sur notre département pour laquelle Véretz s’est inscrite depuis 2015. Les travaux d’installation ont été assurés par Bouygues Énergies. Ces bornes ont coûté 580,10 € à la commune.

L’accès au réseau s’effectue via un badge, délivré gratuitement par le SIEIL sur simple demande écrite. La recharge est gratuite durant les deux premières années.