Les finances locales

Le budget d’une commune se présente en deux parties : une section de fonctionnement qui détaille le montant des dépenses et des recettes du quotidien pour assurer les dépenses courantes, et une section d’investissement qui regroupe les dépenses d'achat et de renouvellement de matériels pour assurer le développement de la commune. Chacune de ces parties doit être équilibrée en dépenses et en recettes. Le budget est un acte politique qui marque les choix de la municipalité.

 

LE BUDGET 2016

Le 29 janvier dernier, le budget 2016 de la commune a été voté en Conseil municipal.

Le budget de fonctionnement s’équilibre à hauteur de 3 594 185 €, et celui d’investissement à 1 568 848 €.

budget2016 repartitionEn fonctionnement, les principales dépenses sont les charges de personnel pour un montant de 1 610 548 € soit 53 % et les charges à caractère général (fluides, assurances, prestations de service, fournitures, TAP...) pour 858 617 € soit 28,30 %.
À noter, une baisse de près de 8% de ces deux chapitres qui s’explique par le non remplacement de personnel partant à la retraite conjointe à une nouvelle réorganisation des services, et par les économies.

Par ailleurs, à noter une évolution notable dans les données chiffrées comparativement à 2015 suite à la reprise en directe par le Conseil départemental des dépenses relatives au transport scolaire pour près de 200 000 €, mais aussi l’augmentation des charges d’entretien d’environ 80 000 € en année pleine pour le
nouveau gymnase.
Pour ce qui est des recettes, les impôts et taxes représentent 61 % et les subventions 27 %.

budget2016 encoursdedetteEn investissement, la dépense la plus importante reste celle du gymnase qui a été répartie sur les trois années budgétaires (fin 2014, 2015 et 2016). Les autres dépenses concernent les travaux de sécurité, de voirie, de mise en accessibilité des bâtiments publics,...
Pour cette année, le recours à un emprunt est nécessaire notamment pour financer les investissements. Il sera de l’ordre de 260 000 € dont les conditions tarifaires ont été contractualisées courant 2015. Cet emprunt est contenu dans l’enveloppe définie qui assure un taux d’endettement communal maîtrisé. Ainsi, au regard des autres communes de la même strate, celui pour Véretz reste inférieur à la moyenne, et le ratio d’endettement (nombre d’années nécessaires pour rembourser les emprunts en y consacrant tous les investissements) est lui aussi largement dans la norme acceptable.


Ces données budgétaires mettent en exergue une gestion saine et rigoureuse des finances communales. Malgré la baisse importante des dotations de l’État et des subventions, la commune de Véretz maintient ses services rendus à la population et assure le développement pour les années futures.

 

Détails du budget 2016

Haut de la page