Le Mot du Maire

G Augereau small

Chers Véretzoises,
Chères Véretzois,

Au moment d’entamer une nouvelle année scolaire, je viens partager avec vous mes espérances, mes espoirs...

J’espère d’abord que le repos estival vous aura été bénéfique, et que chacun aura pu trouver le temps et les moyens de se ressourcer en vue de la nouvelle période qui s’ouvre et qui nécessite toujours une belle énergie.

J’espère ensuite que l’année scolaire 2022-2023 sera marquée par la quiétude et la mise en oeuvre de solutions thermiques pertinentes pour enfin inscrire nos bâtiments scolaires dans leur époque.

J’espère aussi que les désagréments liés à la restructuration complète du quai Henri IV et de la place Paul-Louis Courier seront surmontés par chaque usager, sans énervement et avec une conviction partagée que ces travaux, nécessaires d’un point de vue technique, apporteront un embellissement communal salutaire pour le dynamisme, l’attrait et le cadre de vie véretzois.

J’espère également que les mois qui viennent verront le succès des futures consultations citoyennes. Comme vous le découvrirez au fil de votre lecture,
la commune se dote d’une plateforme de consultation en ligne, réservée aux Véretzois âgés de 16 ans et plus. Nous avons souhaité proposer un outil de démocratie directe pour vous faire statuer sur des questions précises, et vous offrir la possibilité de faire des propositions via une « boîte à idées ». La première consultation est prévue à l’automne, sur l’éclairage public.

À vous de choisir, à nous de mettre en oeuvre !

J’espère enfin que la raison internationale prendra le dessus des événements tragiques qui se jouent depuis trop longtemps aux portes de l’Europe. Je souhaite de tout mon coeur que l’intolérance, la violence et la barbarie cessent au plus vite.

À l’adresse de ceux qui regretteraient de lire un maire baigné d’espérances plus ou moins accessibles, je me permets de répondre par anticipation en citant l’illustre Nicolas Machiavel : « Rien n’est aussi désespérant que de ne pas trouver une nouvelle raison d’espérer. »

Gilles AUGEREAU.

______________________________________

Haut de la page